Les 3 qualités du veilleur. Qualité n°3 : l’imagination

RessourcesVeille

Pour continuer la liste de ces défauts qui font les qualités des veilleurs, j’ai failli utiliser le terme de « rêverie, dont il est maintenant prouvé qu’elle aide à résoudre les problèmes de manière créative. Le terme imagination suffit toutefois , tant il jouit d’une popularité très relative au sein des organisations, où son usage est réservé aux marketeux, à la R&D, ainsi bien sûr qu’au PDG qui aura su bâtir son succès sur ses bonnes idées. Il semble bien qu’en France (mais ce n’est sans doute pas le seul pays dans ce cas-là), seuls ceux ayant été embauchés pour être créatifs aient le droit de l’être. C’est sans doute l’une des raisons de l’échec du Kaizen dans les entreprises françaises.

Oyez, oyez créatifs de tout poil, les veilleurs font partie de votre grande famille!
La pensée latérale, ou out of the box, leur est absolument indispensable. Pourquoi? Parce qu’ils doivent en permanence résoudre des problèmes :

  • Comment identifier rapidement des experts travaillant sur tel sujet?
  • Existerait-il des moteurs de recherche ou des annuaires sur tel autre? (Comment les identifier rapidement aussi –> cf. Paresse )?
  • Comment interprêter/analyser telle info d’une manière non-linéaire en bannissant le cause à effet?
    • il peut y avoir plusieurs causes à un effet
    • une cause peut avoir plusieurs effets
  • Quelle méthode d’analyse adopter lorsque je dispose de tel type d’information ou lorsque que je veux aller vers tel type de résultats?

Qu’il s’agisse de repérer la source utile, de discerner l’information pertinente du bruit ou d’en tirer parti dans la phase d’analyse, l’individu à l’esprit étriqué, formaté, idéologisé n’a pas ici sa place. Ca ne veut pas dire quele veilleur ne doit pas avoir de convictions, politiques, religieuses,… ce qui serait absurde, mais qu’il doit les mettre au placard autant que faire se peut au moment d’analyser les faits et surtout, au moment de sélectionner ceux qui nourriront son travail, et là ce n’est déjà plus la même limonade comme dirait l’autre 🙂 D’où l’importance de douter de soi, non pas pour le jeu de l’esprit que cela constitue, mais pour le garde-fou que cela représente.

L’empathie, déjà évoquée, la curiosité intellectuelle permanente, le goût du voyage et plus globalement de la découverte, le plaisir de se laisser surprendre par des expériences nouvelles (culinaires, sportives,…), autant d’indices, messieurs les recruteurs, que vous tenez là un vrai bon candidat au poste de veilleur.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.