InVID, incontournable couteau suisse de la vérification d’images et de vidéos

Ces dernières années j’ai eu l’occasion d’animer à plusieurs reprises des formations à la recherche et à la vérification d’images et de vidéos (voir cette série d’articles). Du forensic comme on dit chez les anglo-saxons, ce terme recouvrant par ailleurs d’innombrables spécialités. Serge Courrier a attiré mon attention récemment sur un outil dont le potentiel en ce domaine semble très intéressant, il s’agit d’ InVID (In Video Veritas) que je me propose de tester maintenant.

InVID est une extension qui fonctionne sur Firefox et Chrome mais qui est pour l’instant optimisée pour ce dernier. Elle a été lancée le 31 janvier dernier et elle est le résultat d’un projet européen visant à aider les journalistes à vérifier la véracité des images et vidéos circulant sur les réseaux sociaux.

Présentation détaillée de l’outil

En cliquant sur le bouton d’InVID dans votre navigateur vous ouvrez la fenêtre à partir de laquelle vous allez pouvoir travailler. Elle propose 7 onglets que nous allons maintenant détailler :

  • Analysis : il s’agit de l’outil principal qui synthétise le plus d’informations. A partir de là vous pouvez ajouter le lien d’une vidéo Youtube, Twitter ou Facebook. Il y a deux ans, le magazine Slate avait expliqué comment des images de l’attentat de l’aéroport de Domododevo, à Moscou, avaient été utilisées par des médias belges pour illustrer celui du 22 mars 2016 à l’aéroport de Zaventem. Ces vidéos ont ensuite été retirées des comptes de ces médias mais c’est typiquement le genre de cas où InVID aurait pu être utile. Si par exemple j’entre le lien Youtube de cette vidéo russe initiale, j’obtiens de nombreuses métadonnées associées à celle-ci telles que :
    • Métadonnées :
      • Titre et description
      • Lieux indiqués (qui ne sont pas forcément les lieux enregistrés automatiquement par une puce GPS)
      • Date à laquelle la vidéo a été mise en ligne
      • Des infos sur la chaîne
    • Map : affiche la Google map du lieu détecté ou indiqué
    • Vérification d’images par recherche inversée : la vidéo est fragmentée en vignettes (thumbnails). Chacune d’elles peut faire l’objet d’une recherche inversée sur Google, Yandex, Tineye ou Twitter Video search. Si on lance la recherche sur Google Images voici ce que l’on obtient :
    • Notez que l’intitulé dans la barre de recherche a été ajouté automatiquement par Google et qu’il ne correspond pas au titre de la vidéo. Il a donc identifié l’évènement.
  • Keyframes : après avoir collé ici l’URL d’une vidéo (fonctionne aussi à partir de Dropbox) ou encore ajouté une vidéo issue de votre disque dur (9 formats pris en compte), celle-ci sera « découpée » par InVID en images plus précises que les précédentes et vous pourrez alors lancer de nouvelles recherches inversées. Ces vignettes de références sont appelées « keyframes ». Elles seront conservées et « actives » durant 48h

 

  • Youtube Thumbnails : il s’agit de nouveau ici de permettre la recherche inversée de vignettes mais spécifiquement pour les vidéos issues de Youtube. De nouveau ces recherches peuvent être effectuées sur Google, Yandex, Bing et Tineye.
  • Twitter search : il s’agit d’une interface qui va vous permettre d’effectuer de recherche détaillées de vidéos ou d’images sur Twitter.

 

  • Magnifier : comme son nom l’indique, cet outil va vous permettre d’appliquer des filtres à une image issue du web ou de votre disque dur afin, par exemple, de pouvoir éventuellement deviner ce qui est écrit sur un panneau. De nouveau, les possibilités de recherche d’image inversées sont proposées en bas de page.

 

  • Metadata : sans surprise, cet outil va se concentrer sur l’extraction des métadonnées des photos ou vidéos que vous lui confiez. Il faut toutefois savoir que la plupart des réseaux sociaux suppriment les métadonnées présentes sur ces celles-ci lorsqu’elles sont uploadées.

 

  • Forensic : en indiquant l’URL d’une photo ou en en ajoutant une, vous allez accéder à un outil de vérification très complet puisqu’il propose pas moins de 7 techniques différentes permettant de vérifier si une photo a été ou non modifiée. Il suffit de cliquer sur « What does it mean? » pour accéder à une explication a minima du fonctionnement de chacune. En bas de page vous pourrez générer un document PDF reprenant l’ensemble de résultats présentés. Très pratique.

Conclusion

Disons le franchement, cette boîte à outils est vraiment très bien réalisée et regroupe en un seul endroit l’ensemble des outils utiles à un travail de vérification avancé. Elle propose même des possibilités qu’à ma connaissance on ne trouvait pas en ligne auparavant, comme les nombreuses techniques de vérifications tout juste évoquées (on connaissait le ELA mais pas plus).

Vraiment puissant donc et à ne pas rater si la vérification d’images et de vidéos fait partie de vos missions, journaliste ou pas, .

Des explications complémentaires sur les possibilités offertes par cette extension sur cette page.

InVID, incontournable couteau suisse de la vérification d’images et de vidéos
2.5 (50%) 8 votes
Spread the love
  •  
  • 27
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  

3 réflexions au sujet de “InVID, incontournable couteau suisse de la vérification d’images et de vidéos

  1. Jutilise Zotero et japprécie beaucoup ce logiciel. Jai installé la version Standalone sur mon portable sous Windows 7 ainsi que le Plugin dans mon navigateur Chrome et dans la suite LibreOffice. Sur mon iPad, jutile ZOTPAD qui me donne accès directement à mon compte Zotero et qui permet la synchronisation, incluant les textes en format PDF. Je peux donc gérer ma bibliographie sur mon ordinateur puis lire les textes sur mon iPad. Japprécie particulièrement la fonction qui permet de récupérer les métadonnées dun texte en format PDF pour compléter la notice bibliographique. Par exemple, je peux consulter la Banque de texte en ligne CAIRN disponible via le site de la bibliothèque de mon institution. Je télécharge les textes en format PDF, puis par simple glisser-déposer dans Zotero (logiciel Standalone sur mon portable) je lintègre dans ma collection. Une fois intégré, je fais un clic-droit sur le PDF et je choisis récupérer les métadonnées afin dobtenir instantanément ma notice complète. Je peux par la suite consulter les textes sur mon iPad, même en étant hors connexion. Pour moi, cest un très grand avantage davoir ma bibliothèque sur mon iPad, et de pouvoir intégrer en un clic une ressource en ligne (page www, document en ligne, vidéo YouTubel, etc.) En terminant, je veux mentionner que je nai pas testé dautres logiciels du même type, donc mon point de vue nest pas nécessairement complet. Je ne peux pas comparer.

Laisser un commentaire