Comment cherche t-on sur le web?


RessourcesRechercheWebDivers

Cet article rapporte les résultats d’une enquête menée par la société Inquiro auprès de 1600 personnes pour comprendre leur comportement de recherche et savoir comment sont perçus les pages de résultats des moteurs de recherches. On y apprend par exemple que :

  • 22.6 percent of searchers will try another search after viewing the top listings.
  • 18.6 percent will try another search after viewing the entire first page.
  • 25.8 percent will abandon the query after checking the first two pages.
  • 14.7 percent will relaunch a query after the first three pages.

De son côté la société Vividence a cherché à se glisser dans la peau des utilisateurs (panel de 2000 personnes) afin de répondre à ces questions:

  • Is there a search leader?
  • What search engines do users choose first?
  • Are perceptions based on performances?
  • What are the key differentiators between search engines?
  • What are the drivers that build loyalty?

Sans surprise Google est toujours perçu comme le leader des moteurs de recherches sur le web. Succès qui, outre la pertinence, pourrait aussi être dû au fait que les liens sponsorisés sont très bien mis en valeur et que l’internaute n’a pas l’impression d’être dupé.

Ces résultats sont à mettre en rapport avec un article récemment paru dans le toujours excellent magazine en ligne Infovis. Juan C. Dürsteler y expose l’Information Foraging Theory qui postule que le comportement de recherche de l’internaute est le même que celui du chasseur qui va tenter de pister la bonne information comme une proie. Pour choisir parmi les résultats d’un moteur de recherche il utilisera par exemple l’url des pages présentées, tentant de trouver dans leur structure des éléments lui donnant confiance (adresse déjà connu, page perso ou non,…).
Cette théorie avait été développée par des biologistes dans les années 70, afin de comprendre comment les prédateurs effectuaient un choix entre une proie facile à attraper mais d’une faible valeur nutritive et une proie plus véloce (ou dangereuse) mais plus nutritive.
Article à ne pas manquer donc, notamment pour les liens qu’il propose.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.