Candy Bank, un service réussi de bookmarking et curation

Lorsqu’on met en place une veille sur le web, il est indispensable de penser au stockage de ce que l’on va y découvrir. Il s’agit a minima de liens URL, mais l’objectif reste de conserver les contenus des pages intéressantes. Les systèmes utilisables pour cela sont nombreux et variés et vont du simple gestionnaire de favoris du navigateur à des solutions de type réseaux sociaux d’entreprise (groupe de partage d’une communauté de veille interne).

Depuis près de 10 ans maintenant, l’outil qui joue pour moi ce rôle est Diigo, à la fois gestionnaire de favoris avancé, outil de travail collaboratif, de curation et de publication de contenus. Il fait parti des quelques services (5 il me semble) pour lesquels j’accepte de payer tant ses possibilités sont larges (et notamment celle de stocker une copie du contenu des URL bookmarkées).

Cela ne m’empêche pas de tester régulièrement de nouvelles solutions de ce type et c’est aujourd’hui Candy Bank, une extension pour Chrome, qui a retenu mon attention.

Description de l’extension

Une fois installée dans Chrome elle apparaît sous forme d’un cercle vert dans chacune des pages visitées. Un passage de la souris sur celui-ci fait apparaître trois possibilités :

  1. Show sidebar : ouvre l’espace de gestion des favoris
  2. Search : permet de lancer une recherche full-text dans tous les éléments déjà sauvegardés
  3. Save link : permet de sauvegarder la page

Commençons par là. En cliquant sur ce bouton vous faites apparaître dans la sidebar un formulaire incluant le titre de la page à enregistrer (éditable), son texte et son URL. Cliquez sur « Done » en bas de la fenêtre pour enregistrer l’élément.

Candy Bank permet également d’enregistrer facilement tweets, post Facebook, vidéos Youtube,…

Lors de la lecture d’un article vous pouvez aussi choisir d’en enregistrer des extraits. Il suffit de les sélectionner pour qu’une icône apparaisse pour vous permettre d’effectuer cette opération.

Chaque extrait ainsi récupéré est rattaché à son URL.

Pour retrouver l’ensemble des éléments stockés il suffit de cliquer sur Show sidebar.

Elle est divisée en 3 onglets :

  • Overview : qui regroupe les derniers éléments enregistrés et les storylines (voir ci-dessous)
  • Candys : qui regroupe l’ensemble des éléments sauvegardés. Chacun d’entre eux étant baptisé « candy », bonbon donc.
  • Storylines : sur lesquelles je reviendrai rapidement

Quelles possibilités pour exploiter les éléments (candies) enregistrés?

Lorsque l’on clique sur un élément, une fenêtre apparaît en surimpression sur l’écran qui regroupe de manière très « propre » les extraits conservés.

Chacun des extraits peut être :

  • partagé directement sur :
    • Twitter
    • Facebook
    • Pinterest
    • Tumblr
  • embarqué pour être cité sur une page web (embedded)
  • copié dans le presse-papier
  • supprimé

On peut également choisir de diffuser l’ensemble des extraits d’un élément. Cela se fait en passant par les boutons de gauche.

On peut :

  • envoyer les extraits par email
  • les embarquer
  • générer une URL spécifique que l’on pourra ensuite partager
  • copier le texte
  • envoyer l’URL générée vers :
    • Twitter
    • Facebook
    • Pinterest
    • Tumblr

Il est également possible d’ajouter et enregistrer ses propres notes en bas de la fenêtre présentant les extraits.

Enfin, et ce n’est pas le moins intéressant, on peut faire apparaître le contenu de la page dans son intégralité en cliquant sur le bouton « Open reader view ». Candy bank conserve en effet tous les contenus des pages que vous ajoutez, y compris les images. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, ils sont parfaitement reformatés pour en optimiser la lecture.

Regrouper les éléments par thématiques et les partager avec les storylines.

Les storylines permettent d’agréger les éléments, par exemple par thématiques. On peut les créer dans l’overview ou bien sûr dans l’onglet « Storylines », en cliquant sur « Create storyline ».

Le formulaire qui apparaît permet de donner un titre et une description à la storyline mais aussi de l’intégrer dans Slack ou Trello. N’oubliez pas non plus de lui choisir un logo.

A partir de maintenant vous allez pouvoir faire « basculer » les candies dans la storyline via le bouton déjà croisé ci-dessus.

Lorsque vous cliquez sur une storyline vous faites apparaître une fenêtre à trois onglets :

  • Headlines : les titres des éléments. Vous pouvez ici déplacer chaque élément vers le haut ou le bas d’un simple glisser-déposer et il est également possible:
    • d’envoyer la storyline par email
    • de l’exporter en .txt
  • Cards : les titres des éléments + les extraits sélectionnés
  • Publisher view : la vue qu’en auront vos lecteurs si vous décidez de rendre la storyline publique

Rendre une storyline publique permet de créer facilement une page de curation de contenu accessible à ceux à qui vous donnerez le lien (pas privée donc mais en partie cachée). Malheureusement pour l’instant cette fonctionnalité semble connaître quelques bugs.

Rechercher un contenu

Rechercher dans vos éléments enregistrés peut se faire soit à partir du second bouton vert, soit en haut de la sidebar. La recherche full-text se fait dans le titre, les extraits mais aussi l’ensemble du texte de la page puisque Candy Bank l’enregistre. C’est très rapide mais ça manque un peu d’opérateurs booléens 🙂

Se créer un compte Candy Bank

L’appli fonctionne en local sans qu’il y ait besoin de se créer un compte mais il est toutefois possible de le faire en bas de la fenêtre Overview. Pour l’instant ça n’a pas d’utilité particulière mais Candy Bank sera bientôt disponible sur smartphone et cela rendra évidemment possible la synchronisation des comptes et probablement pas mal d’autres choses.

Conclusion

Candy Bank est un service de bookmarking et curation jeune mais très prometteur. Ses points forts sont nombreux:

  • enregistrement par défaut du contenu intégral des URL sauvegardées
  • reformatage très « propre » des contenus pour en faciliter la lecture ultérieure
  • nombreuses possibilités de rediffusion des contenus sauvegardés
  • pages de curation (storylines) au design réussi

Bien sûr je relève également quelques faiblesses, la plus importante pour moi étant qu’on ne puisse ajouter des tags aux éléments enregistrés pour mieux les retrouver ultérieurement. Lorsque le contenu s’accumule le moteur de recherche (qui n’est pas particulièrement puissant ici) n’est jamais suffisant et les storylines ne peuvent être multipliées à l’infini. Autre problème, temporaire j’imagine, l’impossibilité de publier des storylines.

Non je ne quitterai pas Diigo pour Candy Bank mais c’est un service très réussi et bien suffisant si vous souhaitez faire de la curation de contenus ou tout simplement garder l’intégralité des contenus qui vous intéressent.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire