Le Rss pour la veille

RessourcesBlogs – RessourcesRss – RessourcesVeille – RessourcesOutilsFroids – ArticlesVeilleMag

Avec la permission de Veille Magazine je reproduis ci-dessous un article que j’avais rédigé en novembre 2003 (déjà!) sur les blogs et la veille. Je souhaitais y sensibiliser les veilleurs à l’univers des blogs et à l’intérêt du format Rss (ou rdf, xml, atom,…).
Attention car plusieurs des adresses web indiquées en bas de l’article sont désormais obsolètes.

Le nouveau sésame d’accés à l’information du web
s’appelle RSS.
Il ne désigne pas le dernier moteur de recherche à la
mode mais le format « Really Simple Syndication », une version basique du
langage XML qui permet de distinguer
les informations de leur présentation grâce à trois principaux tags inclus dans
les pages webs:

  • Title: qui désigne le titre dune information
  • Description: qui délimite le corps de l’information
  • Link: qui désigne lURL dune page HTML et complète
    la description

 Une fois ces tags identifiés, l’information quils
délimitent peut être extraite puis replacée directement sur une autre page web
ou lue par un logiciel spécial nommé aggrégateur de fils RSS sans qu’il y ait à
se soucier de sa mise en page.

Si le RSS explose actuellement c’est que la plupart
des services de création de blogs l’utilisent. Nés vers la fin des années 90 les blogs sont des
systèmes de publications en ligne (mode ASP), gratuits la plupart du temps, qui
permettent à tous de sexprimer sur les sujets de leur choix.

Le site Blogcensus.com, dont la vocation est de
recenser les blogs actifs, en compte déjà plus dun million.
Si beaucoup de bloggeurs les utilisent comme des
journaux "intimes", nombre de chercheurs, de gourous du web, de
journalistes ont également le leur sur lequel ils partagent quotidiennement
cogitations, idées et découvertes.

Sil est clair que ce n’est pas dans les blogs que
vous trouverez de l’information sur vos
concurrents (quoique), c’est en revanche le meilleur moyen de vous tenir
informé des tendances de l’internet et de l’informatique. Plus globalement, tout
ce qui a trait à l’information et à sa gestion est un sujet de préoccupation
majeur pour de nombreux bloggeurs ; les blogs consacrés à ces sujets ont
dailleurs leur propre appellation de K-log (K pour knowledge).

Par ailleurs le mouvement de fond aux Etats-Unis est
de proposer les newsletter au format RSS en plus de lemail. Cela présente le
double avantage doffrir un nouveau canal de distribution gratuit à ses
lecteurs en échappant aux filtres anti-spam de plus en plus nombreux sur les
postes clients.

De nombreux sites dactualités proposent donc une
version RSS de leurs informations quotidiennes ainsi que la plupart des grands
cabinets de consultants spécialisés dans les nouvelles technologies (IDC,
Gartner Group, Forrester, Jupiter Research).

 

Pour bénéficier de cette manne d’information la
première étape sera de vous munir d’un aggrégateur (v. image 2). LOpen
Directory en recense déjà plus d’une cinquantaine dont beaucoup sont gratuits,
sans compter les services d’aggrégation en ligne (mode ASP) personnalisables
tels que Bloglines.com ou Genecast.com.

L’aggrégateur est en fait un simple logiciel conçu
pour lire les fils RSS et les présenter selon une mise en page unifiée. Il vous
offre généralement la possibilité de
régler certains paramètres tels que la périodicité de la mise à jour, la
présentation (couleur, taille des caractères, police,…), etc.

La seconde étape est de trouver les fils
dinformations qui vous intéressent afin de les enregistrer dans votre
aggrégateur. Pour cela il vous suffit de consulter des moteurs de recherche
spécialisés dans les fils RSS tels que Syndic8.com (v.image 1) ou
Newsisifree.com.

Par ailleurs, en parcourant les sites qui vous
intéressent vous trouverez un grand nombre de blogs apparentés ou amis dans la
rubrique nommée habituellement Blogroll. Après les avoir visités vous
découvrirez que cest souvent la meilleure manière de trouver des sites
pertinents puisquils vous sont conseillés par des bloggeurs dont vous trouviez
le site intéressant. Leffet réseau joue ici à plein avec cette version web de
ladage  »les amis de mes amis sont mes amis ».

 

Si on devait s’en tenir là les avantages du RSS
seraient déjà évidents pour les travailleurs de l’information en général et
pour les veilleurs en particulier. Pourtant les aggrégateurs les plus avancés
ont bien d’autres cordes à leur arc:

-Active Refresh vous propose par exemple de
monitorer, en plus des fils RSS, des pages web classiques et des comptes de
messagerie POP3

-Newzcrawler vous permet de monitorer dans une même interface des pages web classiques,
des fils RSS et des newsgroups.

-FeedDemon vous offre la possibilité de suivre
quotidiennement les résultats de vos requêtes dans Daypop ou Feedster.

 

Voilà pour l’aspect logiciel mais ce n’est pas
tout !

Dans l’esprit de gratuité et de partage qui
accompagne le développement du phénomène blog, beaucoup de développeurs
indépendants proposent maintenant des applications en ligne qui démultiplient
les potentialités du RSS.

En effet, jusqu’à maintenant l’existence d’un fil RSS
était liée à la volonté de communication de linternaute créant son blog.
Autrement dit vous ne pouviez monitorer que les pages web conçues pour cela.

Ces nouveaux outils en ligne proposent donc des
«moulinettes » qui vont générer des fils RSS à la demande pour des sites web
qui ne le offraient pas initialement. Notons par exemple les services en ligne
suivants :

-Googlert.com vous alerte des modifications des
résultats de vos requêtes sur Google et vous laisse choisir entre une
notification par email ou par un fil RSS que vous n’aurez qu’à syndiquer dans
votre aggrégateur.

-« Its google.rss » vous offre le même
service mais sans limiter le nombre de vos requêtes.

-Gnews2rss vous permet de monitorer non pas les
résultats du moteur Google mais les résultats de requêtes dans les GoogleNews

-Le « Yahoo Groups RSS URI Generator » vous
permet de créer un fil RSS pour les forums Yahoo (YahooGroups) qui vous
intéressent ou auxquels vous êtes déjà abonnés par email.

-Enfin myRSS vous offre la possibilité de créer un
fichier RSS à partir de nimporte quel URL. Notons que si la perspective
proposée par ce service est alléchante les résultats sont pour linstant
décevants.

 

Il faut noter qu’aucun de ces nouveaux services n’a
plus de 3 mois d’existence et qu’ils éclosent actuellement au rythme d’un par
semaine. On est tenté de dire qu’il ne s’agit déjà plus d’un signal faible et
que l’on risque fort de voir de plus en plus d’acteurs sur ce marché et
notamment d’acteurs commerciaux qui assureront sans doute une meilleure
pérennité à ces services encore artisanaux.

 

Il ne vous aura pas échappé tout au long de cet
article quavec ses fonctionnalités multiples et sa configuration évolutive,
laggrégateur à vocation à devenir une interface globale de gestion de
linformation. Hormis quelques logiciels spécifiques et peu utilisés (Enfish
Pro, Zoot) ce rôle était jusqualors dévolu aux clients de messagerie,
réceptacles par défaut des newsletters, forums de discussion, newsgroups,
alertes de modifications de pages, et tout ce qui constitue le quotidien
informationnel dun veilleur consciencieux.

Or cest pratiquement ce que proposent déjà les
aggrégateurs, avec lavantage incomparable dune mise en page unifiée de vos
sources dinformation qui leur confère lapparence léchée dune homepage de
site de presse et vous offre un véritable plaisir de lecture.

 

Dans un avenir proche on peut bien sûr envisager un
remplacement des clients de messagerie par des aggrégateurs qui deviendraient
eux-mêmes de vrais clients (et non plus seulement des lecteurs du protocole
POP3) mais il est plausible que ce soit linverse qui se passe. Il est peu
probable en effet que les éditeurs majeurs de ce marché se laissent déborder
longtemps. Microsoft a déjà annoncé
pour 2005 un puissant outil RSS basé sur la convergence dInternet Explorer,
dOutlook et dInfoPath et OneNote, deux projets eux-mêmes en développement. En
attendant des acteurs plus réactifs profitent du créneau et proposent des
solutions qui vous éviteront de jongler entre votre messagerie et votre
aggrégateur. Cest le cas de Newsgator dont le plug-in vous permet de lire vos fils RSS directement
dans la boîte de réception dOutlook.

En attendant linterface parfaite de gestion de
linformation on ne peut que vous encourager à tester ces outils au plus vite
afin dévaluer leur potentiel et dapprécier par vous-même les possibilités
quils offrent aux veilleurs dans leurs tâches quotidiennes.

Pratique

 

Sinformer sur le RSS :

-http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss
-www.searchenginewatch.com/sereport/article.php/2175271
-www.faganfinder.com/search/rss.shtml

Sinformer sur les blogs :

-www.lesblogs.com/ (ouvrage en ligne en français en
cours décriture)
-www.elanceur.org/index.html
-www.blogcensus.com

Trouver un aggrégateur :

 

-http://dmoz.org/
-www.activerefresh.com
-www.newzcrawler.com
-www.feeddemon.com
-www.newsgator.com/

Trouver des fils RSS :

-www.syndic8.com
-www.newsisifree.com

Applications en ligne :

-www.googlert.com

-It’s Google.rss
http://eurohost.webmatrixhosting.net/rajivraj/google/googlerss.html

-Gnews2RSS:
http://voidstar.com/gnews2rss.php

-Yahoo
Groups RSS URI Generator: http://feeds.archive.org/misc/yahoogroups/

-MyRSS:
http://myrss.com
 

Laisser un commentaire