Mais à quoi sert Outils Froids 2 ? Ou les questions quon se pose après 4 ans de blogging.

InfosOutilsFroids

Quand jai commencé à blogguer en
juillet 2003 nous étions assez peu à traiter de sujets tels que la veille,
lintelligence économique, le KM, les logiciels et services les mieux adaptés à
tout cela, etc. Attention, je ne suis pas en train de dire que personne ne le
faisait, jai encore dans mon gestionnaire de bookmarks une bonne trentaine de
sites web francophones de lépoque pour en attester, simplement, si lon
excepte Jean-François Miginiac et son (toujours) excellent Strategic Road, le mode de
publication au fil de leau propre aux blogs nétait pas encore entré dans les
murs. Lorsquon écrivait un article cétait un Article, pas un malheureux
billet et encore moins un "post". Les conventions décriture
communément admises ne le permettaient pas sauf pour des sujets pas sérieux,
cest sans doute une des raisons du succès initial des blogs chez des ados
toujours en délicatesse avec les conventions quelles quelles soient.
Depuis tout le monde sest un peu détendu et le paysage a beaucoup changé, les
blogs sur ces sujets se sont multipliés à la manière de petits pains, comme le
montre la cartographie proposée par le site IE-Lobbying.info. Et cest
tant mieux car cela contribue à donner une visibilité à nos métiers, tellement
virtuels pour beaucoup. Nombre de très bons blogs ont donc vu le jour et ont
choisi de traiter des thèmes parfois pointus, je me rappelle dailleurs dune intervention à Lille en 2005 où Olivier mavait mis la puce
à loreille en anticipant ce phénomène dautorégulation de la blogosphère par
la création de niches.

Spécialiste ou généraliste?


La conséquence logique de tout cela cest que je me suis demandé si moi aussi
je ne ne devais pas me spécialiser. Jai remarqué en effet que de nombreux
sujets sur lesquels je mexprimais depuis longtemps disposaient dorénavant de
blogs qui leur étaient entièrement consacrés et avec lesquels je ne pouvais
évidemment pas rivaliser, je pense par exemple aux usages des téléphones
mobiles, au mindmapping, à la gestion du temps ou bien sûr aux outils et
services tournant autour du rss. De fait il est certains thèmes que jai un peu
abandonnés au fil du temps. Si vous creusez dans lindex des tags dOutils
Froids en bas à droite de cette page vous verrez que beaucoup ne sont plus mis
à jour.
Pourtant, et malgré les conclusions que vous pourriez tirer des phrases
précédentes, il ne sagit pas dun choix volontaire. En bloggant et en se
regardant blogger pendant quatre ans cest quon finit par apprendre des
petites choses sur soi-même. Si jai arrêté de blogger à propos de
certains thèmes je crois tout simplement que cest quils ne mintéressaient
plus et sils ne mintéressaient plus cest parce quils napportaient rien
de plus à la seule chose qui finalement mintéresse
elle : tenter de
décrypter lavenir, comprendre de quoi demain sera fait, tout du moins
technologiquement parlant, et comment nous nous y adapterons, tout du moins
humainement parlant. Nest-ce pas dailleurs le travail de tout veilleur que
déclairer de sa petite lanterne les quelques mètres davenir quil a devant
lui? De fait, une fois que lon a dit que les camera-phones allaient
engendrer une quantité phénoménale de nouveaux usages incluant tout ce dont
lespèce humaine est capable dimaginer : espionnage industriel,
pornographie, happy slapping mais aussi, heureusement, resserrement des liens
existants entre deux ou plusieurs personnes par le partage dimages et donc
démotion, bref une fois que lon a dit cela le sujet na plus grand-chose à
apporter sinon des exemples chaque jour renouvelés.

Bon il est vrai que je
traite certains sujets en continu alors que les innovations marquantes ny sont
pas légion, je pense par exemple aux moteurs de recherche ou à tout ce qui
tourne autour du rss. La différence cest quil sagit de sujets purement
« métier » qui font partie de ce que je me dois de connaître et de faire
passer, notamment dans mes activités de formation.

Au final il mest apparu que
spécialiser mon blog pour le rendre plus attractif serait dune grande
stupidité (jen suis capable alors je me méfie). En effet Outils Froids, comme
je le disais dans
un précédent billet
, a dabord pour vocation de maider à garder une trace
de ce qui mintéresse, hypomnemata comme dirait Christian Fauré (ou le
premier outil de PKM de lhistoire). Dans un deuxième temps il est un outil
social qui me sert à partager de linformation, à rencontrer des gens
virtuellement puis parfois physiquement, et évidemment à massurer une certaine
réputation numérique, le nier serait contredire ce que jai pu écrire à ce sujet.
Outils Froids donc est une base de connaissance qui a pour vocation de stocker
ce qui mintéresse et comme je suis un indécrottable généraliste je suis
intéressé par des trucs divers et variés dont le rapport peut parfois sembler
lointain à linternaute qui viendrait sur ce site en pensant y trouver
uniquement des informations sur la veille ou le KM. Outils Froids cest loutil
qui me sert au quotidien (ou presque) et si jen change la ligne directrice,
forcément il va marcher beaucoup moins bien pour reprendre une tirade devenue
classique.

Outils Froids sert à çà

Je me suis rappellé récemment dun truc qui sest passé en 2004 et qui illustre
bien lutilisation toute personnelle que lon peut faire dun blog « base
de connaissance ». On mavait alors proposé de participer à un groupe de
réflexion autour dun ouvrage collaboratif traitant notamment de knowledge
management. Plutôt flatté jai parcouru une bonne partie des billets déjà
présents dans Outils Froids pour en tirer du grain à moudre et jai réalisé la
petite carte heuristique de tendances ci-dessous (téléchargeable en + grand
ici) :


Malgré/à cause dune
bonne volonté doublée dune légère dose de naïveté jai eu un peu de mal à
faire passer ces idées aux vingt personnes présentes à cet exercice. Je me
souviens notamment dun ponte du KM « classique », quelqu’un que
j’admirais en plus, qui ma dit que ce dont je parlais n’était pas (du KM) 🙁
heureusement quAde et Martin étaient là. Toujours
est-il que trois ans plus tard on parle (beaucoup) de lutilisation des blogs
et wikis en entreprise, on se focalise un peu plus sur les besoins des
travailleurs de linformation, on a mis en place un passeport numérique,
première pas vers linformation literacy, et la mémoire personnelle numérique, bientôt transposée dans
lentreprise, prend corps petit à petit dans les lifelogs. Finalement que çait
été ou non du KM na pas grande importance, ce qui compte dans cet exemple
cest quil montre quOutils Froids a répondu à lépoque à la vocation que je
lui avais assignée : être ma boule de cristal.

Voilà, tout ça pour vous dire que
finalement les sujets traités ici névolueront quen fonction des signaux
faibles que je détecterai. Le site lui risque de subir un petit ravalement de
façade dans les mois qui viennent. Qui a dit tant mieux ?

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.