Custodee, un nouveau service de surveillance de pages web

Custodee est un tout nouveau service de surveillance de pages web que je me propose de tester ici.

La création de compte se fait via ses identifiants Google, Facebook ou par une adresse email. Une fois cela fait on arrive sur une interface simple qui invite à ajouter l’URL de la page que l’on souhaite surveiller dans la fenêtre dédiée.

Une fois l’URL ajoutée on peut décider de surveiller la page entière ou simplement une partie de celle-ci.

Dans le premier cas il n’y a rien d’autre à préciser, l’URL vient s’ajouter à la liste des pages.

Dans le second cas, je souhaite surveiller la partie offre d’emplois de la page d’accueil du Blog du modérateur. Je vais cette fois devoir sélectionner une partie de la page. Celle-ci apparaît alors dans une version simplifiée dans Custodee où je vais pouvoir choisir le bloc à surveiller.

Une fois cela fait je clique sur « Start monitoring » en bas à droite de la page et l’URL vient s’ajouter à la précédente.

Pour voir les modifications il faut :

  1. aller dans l’onglet « Results »
  2. choisir la page à vérifier
  3. choisir éventuellement la date de la version à afficher
  4. comparer les deux dernières captures d’écran de la page à l’instar de ce que permet Still.io présenté récemment sur ce blog.
  5. en descendant encore dans la page on peut également comparer précisément le texte qui a été modifié et lancer une recherche par mots-clés dans les pages

Notez également sur l’image ci-dessus qu’il est possible d’exporter les résultats sous formes d’images en jpg et d’un fichier Excel.

Sans surprise, l’onglet « Import URLs » vous permet d’importer les URLs à surveiller en une seule fois à partir d’un fichier Excel (vos favoris par exemple).

L’onglet « User settings » permet quant à lui :

  1. de résumer les fonctionnalités auxquelles vous avez droit selon le plan choisi (voir ci-dessous)
  2. d’indiquer la fréquence des notifications d’alerte que vous enverra Custodee
  3. d’indiquer les coordonnées de personnes à qui vous souhaitez envoyer ces mêmes alertes

La version gratuite permet de surveiller 10 urls et conserve jusqu’à 5 copies de chaque page. Les autres plans vont de 19 à 39$/mois. Ils proposent une assistance accrue et une version plus collaborative pour le plus cher ainsi que le « onboarding » mais je n’ai aucune idée de ce que ça peut être.

Il est étonnant que l’on ne puisse effectuer certains réglages importants comme la périodicité de la surveillance ou la non prise en compte de changements mineurs (dates par exemple).

Pour ce qui est des alertes conditionnées à l’apparition de certains mots-clés la fonctionnalité n’est pas encore disponible au jour d’aujourd’hui mais devrait l’être très prochainement d’après le développeur du projet avec qui j’ai discuté. Puisqu’il lira probablement ce billet ajoutons qu’il serait intéressant d’avoir un flux RSS (ou JSON) de sortie pour chaque page surveillée…

En tous les cas bon vent à ce nouveau service à l’interface bien conçue.

Custodee, un nouveau service de surveillance de pages web
5 (100%) 2 votes
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 réflexions au sujet de “Custodee, un nouveau service de surveillance de pages web

  1. J’abonde dans ton sens… un export RSS me parait indispensable. Sinon, nous nous retrouverions à devoir gérer une énième plateforme de veille (aussi intéressante soit-elle au vu de sa capacité de filtrer des zones et des mots/expressions) sans possibilité d’intégration. Et j’avoue sincèrement que… ça… ça ne m’intéresse pas.

  2. Merci Christophe pour ce test et pour la découverte de ce nouvel outil.
    Je plussoie à l’avis de Serge.
    Outil qui semble intéressant mais nécessité pour moi d’une possibilité d’export type RSS pour une intégration centralisée dans une plateforme de veille unique (Inoreader pour ma part).

  3. Il semble que le produit ne soit plus gratuit pour les dix premières pages, mais en essai gratuit de 14 jours !
    Impossible donc de le proposer à mes collègues. Avez-vous des noms d’outils similaires, même limités à 3 adresses ce serait déjà suffisant.

Laisser un commentaire